Le coefficient Uw d’une fenêtre : un vrai indice de performance

coefficient Uw d'une fenêtre

Publié le : 04 avril 20234 mins de lecture

Dans le commerce, la fiche produit d’une fenêtre renseigne plusieurs informations techniques. Ces chiffres peuvent paraitre incompréhensibles pour les particuliers. Pourtant, ces indicateurs sont révélateurs de la performance d’une fenêtre. Parmi les plus connus, il y a le facteur solaire (sw) et le coefficient de transmission thermique (Uw). Si vous ne connaissez pas encore ce dernier, cet article vous explique tout.

Qu’est-ce que le coefficient Uw ?

Ce coefficient exprime la capacité d’une fenêtre à préserver la température à l’intérieur d’une maison. Cette performance de transmission thermique dépend de la qualité du vitrage et de la menuiserie. L’unité de mesure est le W/m².K ou « Watt par mètre carré Kelvin ». La lettre « w » est le sigle de « window » en anglais.

Le coefficient Uw sert de référence pour mesurer la déperdition thermique d’une fenêtre. Il révèle la quantité de chaleur que votre menuiserie laisse échapper.

L’indice Uw est obtenu grâce à la combinaison de deux autres coefficients, à savoir :

  • La performance thermique du cadre ou Uf : le f signifie « frame » en anglais. Le coefficient dépend du matériau du cadre : aluminium, bois, PVC.
  • La performance thermique du vitrage ou Ug : le g signifie « glass » en anglais. Le coefficient varie selon le vitrage utilisé : double, triple vitrage phonique, simple.

À lui seul, l’indicateur Uw ne suffit pas pour évaluer la performance d’une fenêtre. Il faut également s’intéresser à l’indice Sw pour la transmission lumineuse. Cliquez ici pour en savoir davantage sur ce sujet.

Comment interpréter la norme UW ?

Un coefficient bas signifie une performance élevée de la menuiserie. À l’inverse, lorsqu’il est élevé, la performance est faible.

À titre d’exemple, l’indice des fenêtres en simple vitrage se situe autour de 6 W/m².K. Ce coefficient était courant dans les années 70. Grâce aux avancées technologiques, ce coefficient a nettement diminué.

L’indice Uw des fenêtres actuelles se situe autour de 1,3 W/m²K. Les plus performantes peuvent avoir un coefficient bas.

Quel intérêt d’avoir un Uw inférieur ? Une fenêtre qui dispose d’une performance thermique élevée réduit le besoin de chauffage. Ainsi, vous réalisez des économies d’énergie.

Comment reconnaitre une fenêtre ayant un bon coefficient ?

La connaissance de ce coefficient est déjà un bon début, son interprétation à bon escient pour l’achat est mieux. Quel matériau possède le meilleur coefficient Uw ? Le PVC possède la meilleure isolation acoustique et thermique avec un indice avoisinant 1,4 W/m²K. Le bois le suit de près. Par contre, l’aluminium présente une performance moyenne. Ce matériau est considéré comme un conducteur thermique.

Cela ne vous empêche pas d’acheter des fenêtres isolantes en aluminium à condition qu’elles soient équipées d’un rupteur de ponts thermiques. Avec cette technologie, elle est aussi performante qu’une menuiserie en PVC.

Du côté du vitrage, le simple vitrage présente un indice d’isolation thermique élevé. En raison de sa faible performance, il est essentiellement présent dans les logements anciens. L’utilisation du double vitrage phonique est plus courante chez les particuliers, car il offre un bon rapport qualité/prix.

Enfin, le triple vitrage est le plus performant, par conséquent le plus cher. Il est recommandé dans les logements dans des zones géographiques spécifiques comme en altitude.


Plan du site